Agir pour que Vive notre Habitat

Président : Guy Bousquet
Tél. 05.53.87.57.85. ; 06.31.75.86.92.
guy.bousquet47@remove-this.orange.fr

En 2000, les fissures qui apparaissent sur sa maison l’inquiètent fortement. Ne sachant plus à quel saint se vouer Guy Bousquet crée sur le conseil de Francis Delpech, ancien maire de la commune, l'association Agir pour que Vive notre Habitat. « Nous nous sommes rendus compte que nous n'étions pas les seuls et que suite aux sécheresses successives, ce genre de problème pouvait apparaître non seulement dans les coteaux mais également dans la plaine près de la Garonne » explique-t-il. Une première réunion rassemble une petite vingtaine de personnes pour évoquer ces problèmes et, surtout, voir comment on pouvait y remédier, monter des dossiers, convaincre les assureurs, etc.

Les maires des communes du département ont peu à peu pris conscience des enjeux et se sont réunis en assemblée en octobre 2001. De nombreux reportages (FR3, Femmes actuelles et la presse régionale et locale) ont permis de faire connaître ce véritable fléau. Pour la première fois, sur ce phénomène, la commune de St-Hilaire-de-Lusignan a été reconnue sinistrée pour la période 1993-1997.

Depuis, régulièrement le Journal officiel proclame un « état de catastrophe naturelle suite aux mouvements de terrains différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols », ce qui permet alors aux propriétaires de faire les déclarations aux assurances et d'être indemnisés. « Il faut être très réactifs, car les personnes concernées n'ont que 10 jours pour faire les déclarations » précise Guy Bousquet.

Le président d’Agir pour que Vive notre habitat, sans être un professionnel, est prêt à conseiller les personnes qui se trouvent face à cette situation.